Rosaire vivant

iconerosaire2Le rosaire est une grande école de prière catholique.
Il est un contact quotidien avec l’Évangile, qu’il fait entrer dans l’âme des fidèles « en condensé », d’une autre façon que la lecture ou l’écoute du texte de l’Évangile. Prier le rosaire, c’est accompagner la Vierge Marie dans les grands évènements ou « mystères » de la vie de son Fils. C’est donc apprendre à garder fidèlement le Verbe de Dieu dans son cœur, jour après jour.

Dans notre paroisse

Un groupe se retrouve tous les premiers samedis du mois à 10h45, en l’église de Vourles, pour méditer un chapelet en portant les intentions de prières de chacun et en s’appuyant sur des lectures (du Pape ou autres). Chaque personne s’engage à prier une dizaine du chapelet chez elle chaque jour.

Comme du temps de la vénérable Marie-Pauline Jaricot (1825), l’idée est de rassembler 20 fidèles au minimum afin de réciter chaque jour un rosaire quotidien à raison d’une dizaine de chapelets par personne; ils forment ainsi un rosaire vivant. Ce rosaire est prié aux intentions du Pape, de toute l’Eglise et du monde…

Prier le rosaire est source d’une grande paix car au lieu de ressasser tous nos soucis, on les donne à Marie pour qu’elle les donne à Jésus, sûrs qu’elle s’occupe de tout puisqu’elle est notre mère.

Cette prière est un trésor à faire connaître largement.

Prier le rosaire

« Lorsqu’on récite le Rosaire, on revit des moments importants et significatifs de l’histoire du salut ; on revit les différentes étapes de la mission du Christ. Avec Marie, le cœur se tourne vers le mystère de Jésus (…).
Que Marie nous aide à accueillir en nous la grâce qui émane de ces mystères, afin qu’à travers nous, elle puisse irriguer la société, dans les relations quotidiennes, et la purifier de toutes ces forces négatives en l’ouvrant à la nouveauté de Dieu ! (…).
Lorsque le Rosaire est prié avec authenticité et sans forme mécanique et superficielle, mais profondément, il apporte la paix et la réconciliation. Il contient en lui la force salvatrice du nom de Jésus, lorsqu’il est invoqué avec foi et avec amour au centre de chaque Ave Maria. »

Benoît XVI, le samedi 3 mai 2008, en la basilique Sainte Marie Majeure

Comment dire le Rosaire ?

  • Commencer par faire le Signe de Croix: Au nom du Père, et du Fils et du Saint-Esprit. AMEN.
  • Réciter le Je crois en Dieu (Credo) (correspond à la croix du chapelet)chapelet
  • Dire un Notre Père (Pater)
  • Dire trois Je vous salue Marie (Ave)
  • Dire un Gloire au Père (Gloria)

Ensuite réciter un « Notre Père » suivi de dix « Je vous salue Marie » et d’un « Gloire au Père » en méditant sur un mystère de la vie du Christ.

C’est méditer les évènements et temps forts de la vie de Jésus avec Marie qui « méditait toutes ces choses dans son cœur »

  • Mystères joyeux : Annonciation, Visitation, Nativité, Présentation au Temple, Recouvrement au Temple.
  • Mystères lumineux : Baptême de Jésus, Noces de Cana, Annonce de Royaume, Transfiguration, Eucharistie.
  • Mystères douloureux : Agonie de Jésus, Flagellation, Couronnement d’épines, Portement de Croix, Crucifiement et Mort.
  • Mystères glorieux : Résurrection, Ascension, Pentecôte, Assomption de Marie, Couronnement de Marie.

A la fin de chaque dizaine, après le Gloria : « O mon Jésus, pardonnez-nous nos péchés ; préservez-nous du feu de l’enfer ; conduisez toutes les âmes au ciel, surtout celles qui ont le plus besoin de votre Sainte Miséricorde » (prière donnée par la Vierge Marie à Fatima).
Ou encore : La triple invocation : « O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous ».

Pour aller plus loin : http://www.eglise.catholique.fr/approfondir-sa-foi/prier/prieres/369694-meditation-des-mysteres-du-rosaire/

Venir prier le rosaire avec nous

Pour venir prier le rosaire avec nous, contactez-nous via cette page.