Les communautés religieuses

La communauté des soeurs de Saint-Joseph à Vernaison

Histoire de la congrégation et de la maison de retraite

Au XVIIème siècle, le Père Médaille fonde, au Puy-en-Velay, la Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph avec pour mission de répondre à « toutes les œuvres de miséricorde, tant spirituelles que corporelles dans la simplicité et la cordiale charité » (textes primitifs de 1650).

Dès l’origine, les sœurs prennent Saint Joseph comme patron et comme modèle pour vivre avec simplicité et cordialité dans le respect des différences.

La Révolution disperse les Sœurs. En 1808, sœur Saint Jean Fontbonne refonde la Congrégation Saint-Joseph de Lyon qui se développe rapidement. En 1823, une propriété est acquise à Vernaison pour permettre aux Sœurs âgées une fin de vie paisible.

Cette maison est gérée par la Congrégation jusqu’en 1994. Une association est alors créée pour la gestion de l’établissement par une direction laïque. Le statut EHPAD lui est reconnu en 2003.

La Communauté des Sœurs de Vernaison

En 1976, la Congrégation demande aux sœurs de former de petites communautés. L’une s’implante au 168 Grande Rue à Vernaison. Sa mission première est d’être au service des sœurs résidentes à la Maison de retraite Saint-Joseph de Vernaison. Selon les possibilités, elle participe aussi à la vie de la paroisse et du village : chorale, M.C.R., clubs, équipe funérailles…

Composée de cinq sœurs, la Communauté s’attache à vivre l’esprit de la Congrégation, tel que défini dans la Lettre Eucharistique du fondateur :

  • travailler en Église la Mission de Communion,
  • tendre à favoriser cette double union totale, union à Dieu et union des hommes entre eux et avec Dieu.

La « Petite Communauté », comme on l’appelle, est nécessaire aux sœurs résidentes de la Maison de Retraite pour les aider dans leur vie de religieuse en lien avec la Congrégation. Elle est ouverte et accueillante aux résidents laïcs. Pour réaliser leur mission de communion, ses membres ont besoin du ressourcement trouvé dans la prière, l’échange, le partage et la détente.

Ouverture aux laïcs

Au fil des années, les besoins d’hébergement à la maison de retraite pour les sœurs de la congrégation diminuent. Aussi est-il décidé en 2004 d’ouvrir la Congrégation aux personnes laïques hommes ou femmes, dans le respect des valeurs du fondateur.

Pour célébrer cette collaboration, une rencontre nationale laïcs/religieuses, a été organisée en octobre 2014. On en attend un élan pour développer l’esprit de service et les valeurs spirituelles qui imprègnent les membres religieux ou laïcs de la congrégation.

Pour aller plus loin, visitez www.stjosephlyon.org/index.php/fr/notre-origine.

Contact

Clercs de Saint Viateur logoLes clercs de Saint-Viateur

Les Clercs de Saint-Viateur (C.S.V.) sont un ordre religieux catholique fondé en 1831 à Vourles par le père Louis Querbes, curé de cette paroisse.

Ordonné prêtre en 1816, il est nommé vicaire à Saint-Nizier avant de rejoindre la paroisse de Vourles où il restera jusqu’à sa mort. C’est de là qu’entre 1826 et 1831, il pose les bases d’une association de catéchistes qui assureront l’éducation chrétienne des enfants et les tâches affectées aux « clercs paroissiaux » : préparation des offices, des chants…L’approbation pontificale donnée en 1838 crée la congrégation des clercs de Saint-Viateur.

Louis Querbes, peinture, tableau

Le père Louis Querbes – © CSV

Leur patron, Saint Viateur, mort vers 390, fut un catéchiste à Lyon. L’ordre s’étendit bientôt depuis ses origines françaises vers le Canada et les Etats Unis. A présent, il a des provinces et des missions à travers le monde. Les Viatoriens sont un ordre enseignant, ils sont donc impliqués dans les ministères paroissiaux et dans tous les niveaux de l’éducation, de l’école primaire à l’université.

L’intuition du Père Querbes, qui voulait mettre à l’honneur la collaboration avec les laïcs, a été redécouverte depuis le concile Vatican II. En 1980, ils étaient au nombre de 1200 répartis dans 120 maisons.

A Vourles, les Clercs de Saint Viateur animent le Centre Louis Querbes, lieu d’accueil et d’écoute, qui offre de nombreux services à la paroisse Sainte Blandine du Fleuve.

Pour en savoir plus : www.querbes.org

Contact Hugues Jalade, 06 74 30 80 96
3 rue Louis Querbes 69390 Vourles

Chemin neuf logoLa Communauté du Chemin Neuf

L’abbaye de Hautecombe © MT Bourachot

Née d’un groupe de prière en 1973 à Lyon, la Communauté du Chemin Neuf est une communauté catholique à vocation œcuménique.

Elle compte aujourd’hui 1800 membres dans une trentaine de pays. Couples, familles, célibataires consacrés hommes et femmes ont choisi l’aventure de la vie communautaire à la suite du Christ pauvre et humble pour se mettre au service de l’église et du monde. Les frères et soeurs de la Communauté ont pour la plupart un travail professionnel. D’autres sont à plein temps au service de l’Église. La Communauté vit sur les dons de la Providence pour recevoir ce qui est nécessaire à l’accomplissement du projet de Dieu dans la Mission. La spiritualité de la Communauté s’enracine à la fois dans la tradition ignacienne et dans l’expérience du Renouveau charismatique.

La passion de l’Unité

Marquée dès l’origine par la rencontre de frères et sœurs de plusieurs confessions chrétiennes, la Communauté se veut fidèle à la prière que Jésus fit avant de mourir : « Que tous soient un » (Jn 17, 21). Les frères et sœurs de la Communauté membres de l’Église Catholique, des Églises Orthodoxes, de la Communion Anglicane, des Églises Réformées, Luthériennes, Évangéliques et Pentecôtistes,… choisissent de vivre, prier et évangéliser ensemble, sans renoncer à leur identité propre et en communion avec leurs Églises respectives.

Les missions de la communauté

Depuis sa fondation, répondant à l’appel d’annoncer l’amour du Christ à tout homme, la Communauté a pour mission d’évangéliser, mais aussi de former des chrétiens afin de les affermir dans leur foi, de leur donner les moyens de s’engager et d’être soutenus dans leurs responsabilités au service de l’église et de la société. Foyers d’étudiants, paroisses, centres de formations ou dispensaires… partout dans le monde, la Communauté est au service de l’Evangile pour « aimer et servir » tous les hommes.

Des sessions sont proposées pour les couples et les familles, pour les 14-18 ans, les 18-30 ans, les jeunes professionnels…

Des retraites d’exercices selon les exercices de Saint Ignace (8 jours et 30 jours) sont données au long de l’année, mais également des sessions de guérison intérieure (relecture de son histoire et réconciliation), des retraites d’anamnèses et le cycle Siloé qui se déroule en trois étapes sur une année.

Des formations théologiques, philosophiques, bibliques et communautaires sont proposées dans de nombreux pays.

Pour en savoir plus : www.chemin-neuf.fr

Activités dans la maison communautaire de la Croix du Meunier

  • Office des Laudes : tous les lundi, mardi, et jeudi de 7h15 à 7h40
  • Groupe de prière : le mardi soir de 20h30 à 21h15
  • Groupe de prières des mères : le lundi, une semaine sur deux à 9h30
  • Soirée Net for God une fois par mois. C’est un temps de formation à travers une vidéo de 30 minutes pour nous ouvrir aux enjeux de paix et d’unité dans le monde, suivi d’un échange fraternel et d’un temps de prière.

Chacun est bienvenu à ces rencontres.

Contact